Les micro-certifications : un outil qui digitalise l’univers de la formation

6 janvier 2023

Les micro-certifications sont devenues un outil précieux pour se démarquer de la concurrence, convaincre un recruteur ou saisir les opportunités pour votre carrière professionnelle. Ces programmes permettent à l’apprenant d’avoir les informations principales en participant à des cours de courte durée et d’obtenir à la fin du programme un diplôme. L’apparition de ces nouvelles formations s’est fortement démocratisée ces dernières années et commence à faire de l’ombre aux diplômes traditionnels.

Depuis quelques années, un nouveau type de certification / de formation courte s’est développé et commence à prendre une place importante dans le domaine de la formation. Les micro-certifications sont de réels atouts pour les travailleurs tout au long de leur vie active. Face à un marché du travail qui ne cesse d’évoluer, ce type de certification est un bon moyen pour développer son employabilité tout en continuant à développer ses compétences. L’émergence de ces formations constitue une alternative aux différents parcours académiques et crée de nouveaux enjeux.

Les micro-certifications permettent à la fin d’une formation courte d’attester que la personne qui a suivi la formation possède une expertise. Ce sont des cours de courte durée, proposés sur des plateformes d’e-learning qui permettent d’avoir des informations essentielles sur un sujet précis. Une fois validées, elles prennent la forme d’une image numérique appelée Open Badge qui contient des informations (identité de l’émetteur et du récepteur, critères d’attribution du badge …) qui ne peuvent pas être falsifiées. Ces badges permettent d’attester la maîtrise d’une compétence à votre employeur.

Ils peuvent être facilement ajoutés au CV ou partagés sur les réseaux sociaux. L’acquisition de badges est un outil qui met en valeur les compétences et centres d’intérêts en proposant une nouvelle expérience d’apprentissage. Elles s’adressent à un public varié (étudiants, demandeurs d’emploi et employés) qui sera donc opérationnel plus rapidement. Face à un marché du travail de plus en plus compétitif, les salariés n’ont pas forcément une carrière linéaire. Les micro-formations sont donc une bonne option pour mettre à jour ses compétences grâce à un apprentissage flexible qui nécessite peu d’investissement.

La mise en place de ces micro-diplômes est une solution bénéfique pour les salariés puisque cela leur donne accès à l’acquisition de nouvelles compétences pour devenir plus performant. Pour les entreprises en pleine transformation digitale cela peut être perçu comme un moyen supplémentaire pour inciter les collaborateurs à se former rapidement.

Ces titres numériques n’ont pas le même statut que les diplômes et leur reconnaissance est une question suscitant une certaine réflexion. Ils sont considérés par la Commission Européenne comme étant « une reconnaissance de l’acquisition de compétences auprès d’institutions numériques, d’entreprises ou d’organisations publiques/privées ». Selon l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE), ce sont des diplômes alternatifs non reconnus par les autorités compétentes. La reconnaissance de ce titre est un sujet qui fait beaucoup parler de lui avec notamment de nombreuses initiatives mises en place pour tenter de donner de la valeur à ces nouvelles formations qui s’inscrivent dans l’air du temps.